CENTRE DE PRÉVENTION ET D'INTERVENTION EN DÉPENDANCE
 



puce Accueil
puce   Services
puce Prévention
puce Groupes Anonymes

La dépendance

 

Alcool, drogues et autres dépendances

puce Alcool
puce Conduite en facultés affaiblies
puce Amphétamine, Méthamphétamine et cristal meeth
puce Caféine et boisson énergisante
puce Cannabis
puce Cocaïne, crack et free base
puce Ecstasy ou MDMA
puce GHB (gamma-hydroxybutyrate)
puce Héroïne
puce Kétamine
puce LSD
puce Médicaments psychoactifs
puce Mescaline
puce Méthadone
puce Drogues de synthèse
puce PCP (phencyclidine)

puce Champignons magiques (psilocybine)
puce Substances dopantes
puce Substances volatiles
puce Tabac
puce Nouvelles drogues sur le marché
puce Cyberdépendance
puce Dépendance affective
puce Dépendance au jeu
puce

Dépendance et santé mentale

puce Dépendance et exclusion sociale



SUR LE WEB DEPUIS 1997


 


 

AMPHÉTAMINE, MÉTHAMPHÉTAMINE ET CRISTAL METH

L'amphétamine, la méthamphétamine et le cristal meth appartiennent à la même classe de substances, celle des amphétamines. Le terme amphétamine désigne un groupe de molécules dont les effets pharmacologiques sont apparentés. Il inclut entre autres substances, l'amphétamine, la méthamphétamine (deux fois plus puissante que l'amphétamine) et la MDMA communément appelée ecstasy.

L'AMPHÉTAMINE QU'EST-CE QUE C'EST?


Les amphétamines (speed, ice ou crital) sont des stimulants majeurs qui se présentent sous forme de comprimés, de cristaux ou de poudre. Très souvent mélangées avec d'autres produits, elles peuvent être administrées par voir orale, prisées ou même fumées.

Les doses d'amphétamines consommés par jour peuvent être très variables et sont fonction, entre autres, de la substance utilisée, de la voie d'administration et des habitudes de consommation de la personne.

Effets et danger des amphétamines

Stimulants physiques, les amphétamines suppriment la fatigue, augmente la vigilance, provoquent une sensation de bien-être intense et donnent l'illusion d'être invincible. Les effets durent plusieurs heures et s'apparentent à ceux de la cocaïne.

Dans le cerveau, les amphétamines provoquent des augmentations immédiates et importantes de dopamine et de sérotonine dans les synapses, suivies d'un épuisement des stocks de ces neuromédiateurs. Ceci entraîne des perturbations du fonctionnement cérébral.

Leur consommation peut entraîner une altération de l'état général par la dénutrition et par l'éveil prolongé (insomnie) conduisant à un état d'épuisement, une grande nervosité et des troubles psychologiques (anxiété, agitation, irritabilité, excitation, panique, perturbation de l'humeur, psychose, etc.). On peut assister à l'apparition de problèmes cutanés importants.

La descente peut être difficiles: elle peut provoquer une crispation des mâchoires, des crises de tétanie, des crises d'angoisse, un état dépressif et un comporter même parfois des risques suicidaires. Ces produits s'avèrent très dangereux en cas de dépression, de problèmes cardiovasculaires et d'épilepsie.


MÉTHAMPHÉTAMINE  ET LE CRISTAL METH, QU'EST-CE QUE C'EST?

La méthamphétamine est un psychostimulant de la famille des amphétamines. Elle a des effets puissants sur le fonctionnement du système nerveux central car elle est deux fois plus active que l'amphétamine.

Le cristal meth est une dénomination initialement attribuée à la méthamphétamine sous forme de cristaux, mais elle peut aussi se présenter sous forme de poudre ou de comprimés. Cette substance appartient aussi à la famille des amphétamines.

Effets et dangers de la méthamphétamine

L'ingestion par voie orale sous forme de pilule ou de capsule, l'injection intraveineuse et l'inhalation sont les modes de consommation les plus courantes. Lorsqu'elle est ingérée par voie orale, les effets débutent après 15 à 20 minutes et peuvent durer jusqu'à 12 heures, voire une journée entière. Elle provoque une euphorie intense allant jusqu'à une sensation de type orgasmique, communément appelé rush.

Le cristal meth consommé par inhalation ou par injection est l'un des plus puissants psychostimulants disponibles sur le marché des drogues illicites. L'individu est plus attentif, plus alerte et éprouve un sentiment de domination, La dépendance psychologique et physique s'installe rapidement et l'envie de reconsommer cette drogue deviendra alors une préoccupation constante qui augmentera graduellement jusqu'à l'obsession. Cette obsession ne pourra se résoudre autrement que par un nouvel épisode de consommation intense.

Les utilisateurs chroniques présentent habituellement divers symptômes d'anxiété, d'angoisse, d'insomnie et de dépression avec parfois des idées suicidaires. à cela peuvent s'ajouter diverses manifestations psychotiques telles que les troubles paranoïdes, les délires obsessionnels et les hallucinations, allant parfois jusqu'aux comportements violents. Cette agressivité est causée par les idées paranoïdes et l'impression de danger imminent. Les symptômes psychotiques peuvent persister des mois, voire des années après l'arrêt de la consommation.

On peut également retrouver de la confusion et des déficits cognitifs prolongés. Le nombre, l'amplitude, la durée et la fréquence de ceux-ci varient généralement en fonction de l'intensité et de la durée de la consommation.

Comme les autres amphétamines, la consommation de méthamphétamines peut aussi causer divers troubles physiques qui varient selon les doses consommées et la sensibilité du consommateur:
  • Rougeurs ou pâleurs
  • dilatation des pupilles
  • céphalées, tremblements, frissons
  • sécheresse de la bouche, goût désagréable persistant
  • diminution de l'appétit, perte du poids
  • crampes abdominales, constipations ou diarrhée
  • augmentation du rythme ou de la profondeur de la respiration
  • troubles cardiovasculaires:tachycardie (augmentation du rythme cardiaque), arythmies, hypertension, cardiomyopathies et dommages aux microvaisseaux sanguins du cerveau
  • augmentation de la libido avec perte des inhibitions
  • impuissance passagère, particulièrement lors d'un usage abusif et soutenu.

à forte doses, la méthamphétamine peut causer de l'hyperthermie (parfois la fièvre est très forte), des convulsions et la mort.




Source: Drogues, savoir plus, risquer moins, le livret d'information, 7e édition, Centre québécois de lutte aux dépendances.

 


 











 

 



 


 


 

C


   Mise à jour : Avril 2016