CENTRE DE PRÉVENTION ET D'INTERVENTION EN DÉPENDANCE
 



puce Accueil
puce   Services
puce Prévention
puce Groupes Anonymes

La dépendance

 

Alcool, drogues et autres dépendance

puce Alcool
puce Conduite en facultés affaiblies
puce Amphétamines, méthamphétamine et cristal meth
puce Caféine et boisson énergisante
puce Cannabis
puce Cocaïne, crack et freebase
puce Ecstasy ou MDMA
puce GHB (gamma-hydroxybutyrate)
puce Héroïne
puce Kétamine
puce LSD
puce Médicaments psychoactifs
puce Mescaline
puce Méthadone
puce Drogues de synthèse
puce PCP (phencyclidine)

puce Chapignons magiques (psilocybine)
puce Substances dopantes
puce Substances volatiles











SUR LE WEB DEPUIS 1997


 


 

GHB (gamma-hydroxybutyrate)

 LE GHB QU'EST-CE QUE C'EST?

Le GHB ou gamma-hydroxybutyrate est un dépresseur du système nerveux central qui se présente sous forme de liquide incolore et inodore, de poudre blanche, de capsule ou en granulés à dissoudre dans l'eau.

Dissous dans un verre de boisson alcoolisée, il n'a ni odeur ni saveur. Une dose moyenne de GHB équivaut approximativement à 2.5 grammes de gamma-hydroxybutyrate en poudre.

Le GHB est connu sous de nombreuses appellations dont les plus courantes sont liquid ecstasy, liquid x, fantasy, saltywater, scoop et organic quaalude.

Il est utilisé à des fins non médicales depuis une dizaine d'années. Aujourd'hui, sa vente est illégale au Québec et au Canada. Il est cependant facile à fabriquer et ses précurseurs chimiques sont facilement accessibles. En Europe, il est encore utilisé comme adjuvant de l'anesthésie générale et pour certaines autres applications thérapeutiques.

EFFETS ET DANGERS DU GHB

L'augmentation progressive de la dose de GHB se traduit, dans l'ordre croissant, par les réactions suivantes:

  • Diminution de l'anxiété
  • relaxation musculaire
  • désinhibition
  • euphorie
  • sédation
  • somnolence
  • incoordination des mouvements
  • hypnose
  • anesthésie générale
  • coma
  • mort

À fortes doses, le GHB peut aussi provoquer:

  • des convulsions
  • des hallucinations
  • un ralentissement cardiaque
  • de l'hypotension
  • une dépression respiratoire
  • l'inconscience
L'utilisation du GHB devenue festive et parfois criminelle. d'où son nom de drogue du viol, qui lui a été donné en raison de ses propriétés: amnésie, état semblable à l'ébriété, délais d'Action très courts. Le GHB n'a pas de propriétés aphrodisiadésinhibition sexuelle.

Source: Drogues, savoir plus, risquer moins, le livret d'information, 7e édition, Centre québécois de lutte aux dépendances.





 



























 

 


 

 



 

 



 

 



 


   Mise à jour : Avril 2016