CENTRE DE PRÉVENTION ET D'INTERVENTION EN DÉPENDANCE


 

puce Accueil
puce Services
puce Dépendance
puce Groupes anonymes
 

INFORMATION SUR ...

puce Alcool
puce Drogue
puce Jeu compulsif
puce Écoles


 
puce Hyperliens

puce  Nos coordonnées


SUR LE WEB DEPUIS 1997
 



La dépendance des ados et tout ce que cela apporte
Introduction

 

Depuis quelques années, l’intimidation, la consommation et même les mauvaises fréquentations sont de plus en plus présentes dans la jeune société. Mais pour quelle raison ces problématiques sont grandissantes?

L’adolescent est en recherche constante de son identité, lui permettant de devenir un adulte accompli. Passant par un grand questionnement, il est souvent pris dans un tourbillon d’émotions entre ses choix personnels et les choix que les amis imposent. De plus, l’effet de gang est très présent et apporte certaines conséquences.

La consommation, l’intimidation, la cyberdépendance ainsi que la dépendance affective touchent de très près les adolescents d’aujourd’hui. Apportant aussi le sentiment d’appartenance à un groupe et comblant le besoin de sécurité affective. La majorité des jeunes sont prêts à tout pour plaire et même faire une croix sur leurs propres désirs et idéaux.

Lors de cette conférence, il vous sera illustré tout ce que les jeunes pourraient obtenir s’ils étaient en mesure de s’accepter eux-mêmes et de respecter leurs choix. Nous allons aussi illustrer que si la personne est capable de s’accepter, elle sera beaucoup moins portée à faire partie des problématiques associées aux adolescents d’aujourd’hui. Notre conférence offerte aux adolescents est dans le but de leur faire comprendre qu’ils ont le pouvoir d’avoir leur contrôle sur leur choix et que de se respecter permet de respecter les autres;

 

Pourquoi cette conférence

Cette conférence est dans le but de faire comprendre aux adolescents qu’il est primordial d’être eux-mêmes pour pouvoir développer leur estime de soi. Il ne faut jamais oublier que plus l’estime et la confiance de soi est grande, plus le respect de soi-même et d’autrui sera présent et plus l’affirmation de soi grandissant. Diminuant ainsi l’effet de gang sur la consommation, l’intimidation ainsi que la dépendance affective.

Le jeune sera en mesure de prendre ses propres décisions entraînant dans la majorité des cas des conséquences positives, dont, entre autres, la diminution des conflits avec l’autorité et avec les autres élèves. Nous désirons lui faire passer le message que tous les intervenants essaient de lui faire comprendre mais qu’il n’écoute pas car ce sont des figures d’autorités.

Quand un professeur ou un parent dira à un adolescent «ne fait pas cela parce que….»  L’adolescent ne changera pas son comportement car deux pensées magiques prendront le dessus. La première sera le fantasme de tenir tête à l’autorité car pour le jeune,  il continuera à faire partie de la gang et surtout y gardera sa place. La seconde pensée magique sera la peur du ridicule, il se dira : « Je vais non seulement avoir l’air cave mais en plus la gang va me rejeter.»

Il est important qu’il comprenne que la personne d’autorité n’est pas là dans le but de lui gâcher la vie mais de l’accompagner pour qu’il devienne un adulte accompli. De plus, il sera en mesure de comprendre que la consommation est secondaire pour décompresser mais beaucoup d’autres options s’offrent à lui.

Comment sera-t-elle illustrée

Nous souhaitons faire un lien avec la citation mentionnée ci-haut : «Le ridicule ne tue pas, au contraire, il permet de s’afficher comme nous sommes et développe notre estime de soi. » de façon humoristique.

Nous désirons prouver aux jeunes que ce qu’ils aiment et ce qu’ils sont, leur appartient et représente. Nous devons apprendre à nous accepter avec nos idées et nos convictions. Ce respecté soi-même fait de nous une personne plus forte,nous permettant d’avancer.

Pour y arriver, nous (les conférenciers) commençons de manière choc soit en arrivant costumé ou tout simplement en affichant une de nos passions. Nous essayons de leur faire comprendre ainsi que peu importe le déguisement ou notre passion nous sommes une personne et que de nous afficher nous permet seulement d’illustrer nos idées et notre personnalité.

Nous essayons de leur faire réaliser ainsi que, peu importe notre apparence et notre personnalité, nous sommes tous des personnes valables et digne de respect. Assumer nos idées et nos intérêts nous permet d’être soi-même et bien dans sa peau.

Plus la conférence avance et plus nous apportons les sujets problématiques toujours dans l’humour et dans le but qu’ils comprennent que si moi je suis capable de le faire et bien eux aussi. Passant de l’intimidation, par la consommation et terminant par la dépendance aux pairs. Notre approche amènera l’étudiant à se poser des questions sur ce qu’ils sont réellement.

Nous démontrerons l’importance de faire confiance aux adultes et d’accepter l’aide qu’il nous est offert.

L’estime de soi et l’effet de gang

La majorité des jeunes ont une vie bien rangée avant de rentrer dans le grand monde du secondaire. Mais rendu à cette période l’innocence de l’enfance prend un coup et apporte certaines conséquences aux choix de vie qui n’est souvent pas par rapport à nos décisions mais pour ressentir le sentiment d’appartenance que nous procure une gang.

Si la moitié des adolescents prenaient la décision de suivre leur propre choix au détriment des jugements des autres, ceci apporterait une diminution de plus de 50% des cas d’intimidation et de consommation de tous genres dans les écoles secondaires.

Il a été prouvé que 92% des consommations ainsi que de l’intimidation sont causés par la dépendance affective. À quel pourcentage croyez-vous que les jeunes d’aujourd’hui sacrifient leur passion pour les amis? La réponse à cette question est 95%. Donc 5% seulement des élèves du secondaire au Québec font ce qui leur tente tout en étant bien dans leur peau et par leur propre choix. 5% des jeunes du Québec se respectent totalement et ont une grande estime et confiance de soi.

Mais comment faire comprendre à des adolescents que cela est possible? Ce n’est pas en leur faisant la morale que nous parviendrons à notre but mais plutôt en leur présentant des modèles de jeunes et d’adultes qui s’assument dans leurs choix.

Pour dissiper l’effet de gang, le jeune doit être en mesure de comprendre qu’il est important pour lui de suivre les choix que son cœur lui dicte et non ce que l’ami lui dit. De plus, il doit se respecter et se faire confiance.

Ils doivent comprendre que le ridicule ne tue pas, au contraire, il forge le respect et la confiance en soi, apportant une plus grande capacité à faire face aux obstacles de la vie. Ils doivent aussi prendre conscience qu’ils ne méritent pas l’amitié de personnes qui ne les acceptent pas comme ils sont.

La consommation et l’estime de soi

La consommation est un grand fléau que nous retrouvons chez les adolescents. Les raisons de la consommation est vaste. Toutefois, la raison la plus populaire est : «J’en prends pour faire partie de la gang car avant il me rejetait comme j’étais trop poche.»

Oui, il est vrai que d’appartenir à un groupe nous donne de l’estime de soi mais dans ce cas-ci, la raison de la consommation apporte une fausse estime. Elle est fausse car ce groupe ne nous accepte pas comme sommes, elle nous oblige à changer nos valeurs et nos habitudes pour être admis.

Quand l’adolescent se retrouve sous les effets de la drogue, il se sent fort et bien mais quand il revient sur terre, il se rend compte qu’il n’a pas consommé parce qu’il en avait le goût mais pour faire partie du groupe. Même si l’adolescent se sent bien quand il ne consomme pas, il le fera juste pour ne pas être de ceux qui se font rejeter.

Souvent l’adolescent réalisera trop tard qu’il se doit de rester lui-même pour être capable de se bâtir un futur comme il le souhaite. La dépendance physique et psychologique à l’objet consommé prendra le dessus. Cette addiction amènera souvent : la chute de notes, les échecs scolaires et même le décrochage scolaire.

De plus, quand il désire se reprendre en main souvent aucune personne n’est présente pour lui car tous se sont découragés d’essayer de vouloir l’aider. Alors le jeune fera de l’autodiscrimination : « Personne ne m’aime car je suis trop poche, alors pourquoi continuer à essayer de me prendre en main.» L’adolescent retombe ensuite dans la consommation.

Saviez-vous que les adolescents ont essayé d’arrêter de consommer environ deux fois par année? Mais ces mêmes jeunes ont une étiquette déjà au front dû à la misère qu’ils ont donnée au personnel de l’école. Mais ces mêmes jeunes doivent apprendre à venir demander de l’aide pour arriver à leur fin et pour cela, ils doivent développer leur estime de soi.

  Normal 0 21 false false false FR-CA X-NONE X-NONE      

 


 


 



  Mise à jour : mars 2016